Biographie de Jack VANCE

Vance dédicacant ses ouvrages à la convention SF de Metz (France) en 1981

Un écrivain trés discret: c'est ce qui caractérise Jack Vance, comme il le dit lui-même en 1978 dans sa préface à son recueil "the Best of Jack Vance":

Je suis fermement convaincu que l'écrivain qui fait sa publicite détourne ses lecteurs de son seul interêt: son travail. Pour cette raison, aprés quelques hésitations de jeunesse, je refuse de disséminer mes photographies, des auto-analyses, des données biographiques, mes critiques et confessions; non par réserve innée, mais pour focaliser l'attention ou je pense qu'elle doit être.

Jack Vance, de son vrai nom John Holbrook Vance, est né le 28 Aout 1916 à San Francisco, il habite une maison qu'il a retapé de ses mains dans les collines d'Oakland, la ville en face de San Francisco. Aprés une enfance passée à Brentwood, il entre à l'Université de Berkeley pour y préparer un diplome d'ingenieur qu'il complétera par des études de journalisme.

La seconde guerre mondiale survenant (1942), Vance effectue deux périodes comme marin dans la marine marchande, c'est alors qu'il commence à écrire ses premiéres nouvelles, les aventures de Magnus Ridolph et d'autres que l'on retrouvera dans "Un Monde Magique", avec "the World-Thinker" il est publié pour la premiére fois en 1945 dans le magazine Thrilling Wonder Stories.

En 1961, il obtient le prix Edgar Allan Poe pour sa nouvelle policiere "The Man in the Cage". La consécration, c'est le Hugo, en 1963, pour "le Maitre des Dragons (the Dragon Masters) et en 1966, le prix Nebula pour "le Dernier Chateau"(the Last Castle) qui obtiendra de nouveau le Hugo en 1967.(voir page prix)

Ses différents métiers lui ont donne de la matiére pour traiter ses romans et nouvelles, son goût des voyages et l'exotisme s'y retrouve toujours présent ainsi qu'une bonne dose d'humour et d'inventivité dans les énigmes, policiéres ou autres, qui émaillent son oeuvre.

A 92 ans et aprés 43 romans et plus de 70 nouvelles, Vance continue d'écrire. Il a gardé son amour de la mer en possédant différents bateaux de plaisance, le dernier était un ketch de 45 pieds nommé "Hinano".

 

Sa vue est trés défaillante (glaucome) depuis quelques années, en fait il est presque aveugle malgré la chirurgie et se sert d'un logiciel à commande vocale pour écrire sur ordinateur, son épouse Norma (décédée en mars 2008) et son fils John (ingénieur naval dans les sous-marins de poche) l'aidaient énormément.

Jack termine actuellement son autobiographie.

 

Ses Hobbies : la Poterie, le Jazz, le Banjo (il a d'ailleurs fait partie d'un orchestre de Jazz dans les années 40).

vers le haut

Plan du Site - www.jackvance.fr © Jacques Garin 1998-2008 - Design by Maelinn